Le premier homme sur Mars sera une blonde !

Les tribulations d’une popstar fantasque prête à tout pour conquérir Mars : une comédie déjà téléchargée 50.000 fois en numérique.

L’histoire : Matsya, c’est LA chanteuse à succès du moment, une star connue dans le monde entier. Alors, forcément, lorsqu’elle annonce monter une expédition sur Mars, la nouvelle est accueillie avec une certaine réserve… Mais peu importe : fidèle à sa personnalité déjantée et un brin mégalo, Matsya délaisse les manucures pour un entraînement digne de la NASA. Et quoi de mieux qu’un casting mondial pour recruter son équipage ?

Pour éviter le fiasco galactique, pas d’autre choix que de compter sur Larissa, une beauté mystérieuse tout droit sortie de la guerre froide, Dick, un troublant milliardaire britannique, et Mikhail Rodchenko, puissant et inquiétant autocrate russe. Le monde retient son souffle : jusqu’où ira-t-elle ?

L’auteur : G. M. Giudicelli est né dans les années 1970. Comme beaucoup de personnes ayant vécu cette époque, il ne s’en est jamais totalement remis. Après des études d’anglais et de sciences politiques, il s’est frotté à l’écriture journalistique, puis s’est mis en tête de travailler dans des dot-com où les gens viennent au bureau en tongs.

Son objectif : retrouver l’esprit créatif et bouillonnant de la période hippie. Cependant, n’ayant pas le niveau en baby-foot pour prospérer dans cet environnement, Gilles-Marceau s’est tourné vers l’écriture. Il vit aujourd’hui dans un quartier bobo de Paris, entouré d’amour et de plantes, et fréquente en dilettante les salles de boxe française.

Extrait : Je me shoote aux shoes – Par Matsya

J’ai vendu 250 millions de disques. Mes films ont rapporté 200 millions de dollars. Sans vouloir me la péter, je suis une vraie machine à cash. OK, je suis cataloguée comme chanteuse « commerciale », mais n’empêche, mes chansons et mes clips font rêver tout un tas de gens, et vivre tout un tas d’autres. Et pour couronner le tout, grâce à moi, l’Homme va peut-être aller sur Mars.

Et moi, dans tout ça, comment est-ce que je me récompense de tout ce bien que je fais à l’humanité ? Réponse : en m’offrant des SHOES. Plein de shoes. Des tonnes de shoes. Au sens propre.

C’est ma manière préférée d’atteindre le septième ciel. Je suis une immense accro du shopping en général, mais alors les chaussures, ça dépasse tout le reste. J’ai fait le calcul : sur les six derniers mois, j’en ai acheté 1,23 paire par jour. Quand j’ai déménagé, il a fallu un camion entier pour transporter toutes mes paires, soigneusement classées par style, par créateur et par collection. Dans mon hacienda, j’ai fait faire un dressing spécial, avec des petites lumières qui les éclairent, paire par paire. De cette manière, à chaque fois que j’en prends une, j’ai l’impression de la choisir neuve sur les rayonnages du magasin.

Dieu sait si je suis blasée de pas mal de choses, mais la vue d’un soulier bien dessiné est capable de me mettre en transe.

Ce soir, je suis restée tellement longtemps à admirer à quel point mes sublimes petits escarpins Manolo Blahnik, ceux que j’avais achetés avec Kim, soulignaient délicieusement la cambrure de ma voûte plantaire, que j’ai dû faire patienter ma coach de Yoga Ashtanga jusqu’au coucher du soleil.

Et non seulement, en dépit de son insistance, j’ai refusé catégoriquement de me séparer de ces merveilles, mais je n’ai pas pu m’empêcher d’exiger qu’elle me fasse travailler exclusivement des poses avec les pieds posés devant la tête. Juste pour pouvoir me délecter la vue de mes nouveaux escarpins, et jouir à loisir de la chance unique que j’avais de pouvoir les admirer sous autant d’angles improbables.

Oui, je sais, je suis grave. Chacun ses vices : voici le mien.

Ils l’ont lu :

« Une histoire inclassable… rafraîchissante, palpitante et truffée d’humour. Bref, bien déjantée à l’instar de son héroïne, Matsya ». Toute la chronique sur le Galion des étoiles

« Cette blonde vous entraîne à 200 à l’heure dans sa course inter galactique ». Toute la chronique sur Ma bibliothèque bleue

« Une comédie un brin décalée qui, sous des dehors assez « chick-lit », aborde quelques thèmes qui méritent réflexion comme la notoriété et son usage ou encore les rapports de la société à la consommation et aux médias ».

« Le quotidien d’une star sortie tout droit des pages de Voici et de People Magazine ».

« C’est très drôle et vous allez adorer le personnage loufoque, mégalo mais attachant de Matsya. Un univers kitch et surprenant, le roman se lit très vite, avec un grand sourire».

REAGISSEZ :

commentaires