Je ne suis pas un monstre

Une mère étouffante, son fils homosexuel mal dans sa peau qui ne sépare jamais d’un ours en peluche qui lui sert de confident, une gouvernante envieuse et dévouée… Un jour tout bascule et un meurtre a lieu.

Un roman de mœurs mené comme une enquête policière, écrit d’une façon pointue et rapide, qui croque avec justesse une certaine bourgeoise d’affaire égoïste, sans foi ni loi, occupé exclusivement de paraître.

Maryline Gautier a l’art de conduire des intrigues presque policières avec un sens du suspense et de la chute inattendue. Son premier roman, Kidnapping, faisait le portrait d’une province étriquée et malfaisante. Dans Je ne suis pas un monstre, les spécimens humains ne sont guère plus aimables.

Maryline Gautier a vécu pendant sept ans aux États-Unis. De retour en France depuis 2013, elle travaille aujourd’hui dans le domaine des ressources humaines.

« Avant Teddy, j’étais un imposteur. Je doutais de mon existence, de la vérité de mon identité, de ma légitimité à être ce qu’annonçait mon état-civil, Mathieu Grimaud, fils de Mathilde Grimaud. Je me sentais si peu le fils de ma mère. Elle ne faisait rien pour me rassurer, ne perdant jamais une occasion pour souligner les différences entre nous, s’en étonner. J’imagine qu’elle aurait préféré quelqu’un à son image, forte tête, forte personnalité. Avec ce fils-là, elle aurait eu des discussions intelligentes, passionnées, violentes parfois et leurs affrontements auraient renforcé leur complicité. Ensemble, ils auraient parlé de politique et d’économie, auraient lu le même journal au petit déjeuner. Pendant les dîners avec les grosses huiles d’Apophis, il aurait fait rire les convives. Sur le réchauffement climatique ou les relations géopolitiques internationales, ses commentaires auraient été inattendus et désopilants. Un digne héritier Grimaud avançant dans le monde à grands pas décidés, et doté d’un charisme fou, hérité de sa célèbre maman. Il n’y aurait pas eu d’incendie dans sa chambre de petit garçon avec les maquettes de bateau sur le bureau, les posters de sportifs au mur, les épées et les sabres rangés dans le coffre à jouets ».

Genre : Roman – Format : 13 x 20 – Pages : 192 – Prix : 16 € – Collection : Littérature

ISBN : 978-2-7291-2295-9

REAGISSEZ :

commentaires