Jazz Aux Champs-Elysées – Guy Bonne Quintet   « Swing Summit » Hommage à Benny Goodman et Charlie Christian

«En 1939, Benny Goodman, sacré « King of Swing » par les médias américains, est à l’apogée de son succès… Il crée un sextet dans lequel on trouve de grands musiciens comme Count Basie et Lionel Hampton entre autres. Mais c’est en intégrant un jeune guitariste noir du nom de Charlie Christian que l’orchestre trouvera un son unique et gravera de célèbres compositions telles que Flying Home ou Seven come Eleven.
La carrière de Charlie Christian fut riche mais courte puisqu’il décèdera en mars 1942. Il restera celui qui a hissé la guitare électrique au rang d’instrument soliste. Certains le placent dans le panthéon du rock ‘n’ roll comme précurseur de la guitare, montrant la voie à de grands artistes tels que BB King et autres Jimi Hendrix».

Composition de l’orchestre :  Guy Bonne (clarinette), Nicolas Peslier (guitare), Philippe Milanta (piano), Sébastien Girardot (contrebasse), Stéphane Roger (batterie)

A PROPOS DE GUY BONNE :

30 ans déjà que Guy Bonne déambule sur toutes les scènes de la planète…
C’est dans le style des musiques de la Nouvelle Orléans, où il séjourna, qu’il aime jouer les grands standards ou les perles méconnues de l’immense répertoire jazz. Un jeu authentique et créatif, inscrit dans la tradition mais soumis à de multiples influences, confère à sa musique un aspect contemporain.

La sonorité unique de Guy Bonne et sa virtuosité en font l’un des clarinettistes les plus représentatifs et les plus performants de ce style de jazz. Inconditionnel de l’improvisation collective, il pratique le culte de l’imprévu, de l’arrangement éphémère, du contrepoint spontané, sachant s’entourer pour ce faire des jazzmen les plus affutés dans ce domaine…

Après une formation musicale classique, il se consacre entièrement au jazz dès le début des années 80.
Il est le co-fondateur de l’orchestre Tom Cat, avec lequel il fait ses premières expériences de musicien professionnel.
Captivé par les rythmes et les sonorités des musiques de la Nouvelle Orléans, il part au Etats Unis et s’y installe en 1990. Il y résidera durant plusieurs mois
A son retour en France, en 1991, il devient le saxophoniste baryton de l’orchestre Parad’ (Brass band composé de 10 musiciens).
En 1994, il créé le Trio Spirit of Swing puis l’ Open Jazz Quartet  en 1996.
Guy Bonne intègre ensuite le Big Band de Michel Pastre où il tient le pupitre de 1er alto, ainsi que le Quintet Spirit of Swing
De nombreuses années de pratique du jazz classique, de multiples concerts et rencontres font de Guy Bonne « … l’un des meilleurs interprètes des musiques de La Nouvelle Orléans et du jazz classique en Europe…. »
Vous avez pu le rencontrer dans des orchestres tels qu’Irakli et les Louis Ambasadors, les Wooden Heads, les formations Doo Wop et Fats Domino True Spirit de Matthieu Boré, mais aussi avec les New Orleans Zhulus, les Vintage Jazzmen, Jean Pierre Bertrand Boogie System, les Haricots Rouges, Tenor Madness et bien d’autres encore….

C’est  le Guy Bonne Quintet qui ouvrira les festivités de JAZZ AUX CHAMPS ELYSEES, le dimanche 9 juillet de 17 H à 19 H au Jardin Botanique des Champs Elysées ou au Théâtre Jean Vilar selon la météo.

Confirmation et/ou information :

  • site de l’association JACE : www.jazz-aux-champs-elysees.fr/programme/
  • site la Ville de Saint-Quentin : www.saint-quentin.fr
  • sur le portable de JACE/BRB : 06 29 71 67 73

REAGISSEZ :

commentaires