J – 5 mois pour Pierre-Julian Pourantru : le défi extrême de traverser la Manche à la nage en solo !

Nageur depuis l’âge de 3 ans, spécialisé en nage en eau libre et élève-ingénieur à l’INSA de Lyon, Pierre Julian Pourantru, 22 ans, s’est lancé le pari un peu fou de traverser la Manche à la Nage en juin 2017. Soit un peu plus de 45 Kms à parcourir en 10h de nage dans une eau en dessous de 15°C et en maillot de bain !

Mais comment lui est venue cette idée un peu folle de traverser la Manche ? Nageur de haut niveau, Pierre-Julian Pourantru n’est pas un amateur. Classé 10ème au classement national Elite en 2016, spécialité nage en eau libre, il nage régulièrement sur des distances de 10 kms en mer et en lac. Il connaît l’effort long et intense des courses d’eau libre mais en découvrant le site du « Channel Swimming Association » l’idée a germée petit à petit. Le témoignage de Philippe Fort, dernier français à avoir réussi la traversée (en 215), a été l’élément déclencheur au printemps 2016 ! Cet environnement hostile de la Manche est rapidement apparu comme une manière de mettre à l’épreuve ses capacités d’adaptation physiques et mentales en se confrontant à de réelles difficultés liées au milieu naturel. Comme l’explique Pierre-Julian, ce challenge extraordinaire a transformé son mode de vie d’étudiant ingénieur à l’Institut national des sciences appliquées (Insa) de Lyon. Il suit un entraînement intensif avec huit séances de natation en piscine chaque semaine mais surtout, plusieurs heures de nage en eau froide en lac ou en mer. Sa progression est constante « Quand j’ai commencé à m’entraîner à la rentrée, je tenais 20 minutes dans une eau à 18°C. il y a deux semaines, j’ai réussi à rester immergé deux heures en mer méditerranée à 11°C. »

La performance s’annonce sportive bien sûr mais revêt aussi un aspect scientifique important « Durant la traversée, je porterai plusieurs séries de capteurs dont la une partie seront des prototypes. Au-delà de la performance sportive, cette traversée permettra de faire avancer les connaissances dans un certain nombre de domaines. » De nombreux paramètres physiologiques seront mesurés : rythme cardiaque, température du corps, pression artérielle, position GPS… Le travail porte également sur l’optimisation de la technique de nage en eau libre selon le milieu naturel (courants, changements de température, météo..). Ces données seront supervisées et analysées par le Laboratoire interuniversitaire de biologie et de la motricité (LIBM) de L’Université Lyon I.

Traversée de la Manche 2017 L’aspect santé n’est pas en reste, cette préparation apportera un nouvel éclairage sur l’entrainement et le froid notamment en terme de récupération musculaire, d’influence sur la circulation, de dé- penses énergétiques… Pierre-Julian a su fédérer une équipe complète, convaincue des enjeux scientifiques et sportifs, pour se préparer dans les meilleures conditions :

– Son école (l’INSA de Lyon- Département Génie Mécanique, Section Sport de haut-niveau) a mis en place un emploi du temps aménagé personnalisé pour qu’il puisse s’entraîner intensivement. Un préparateur mental de haut niveau et diverses infrastructures ont également été mises en place pour l’accompagner

– Son club de natation (l’Ems Bron natation) lui offre des conditions d’entrainement en bassin et en musculation sur mesure, avec un coach dédié qui le suit aussi sur les séances en eau-libre, et un pré- parateur physique

– Enfin, il est suivi par le kinésithérapeute de l’Ems Bron et par un médecin du sport qui supervisent un ensemble de tests assurant sa bonne santé. Un médecin urgentiste sera aussi présent pendant la traversée.

Mais que retire-t-il d’une telle préparation ? Il parle de découverte et de dépassement de soi, de belles rencontres de sportifs, de scientifiques et d’entreprises. Et comme il l’admet volontiers « Ce projet est lourd et ambitieux et en le menant à bien,j’espère y trouver un fort épanouissement personnel ! »

S’il réussi son pari, Pierre-Julian Pourantru deviendra le plus jeune homme français à traverser la manche en solo avec pour seul équipement sportif un bonnet, des lunettes et un maillot de bain !

Pierre-Julian Pourantru : 22 ans

  • Elève-ingénieur à l’INSA de Lyon Département Génie Mécanique Section Sport de haut-niveau
  • Nageur depuis l’âge de 3 ans – Spécialité : nage en eau libre 10ème au classement national élite 2016

Suivez son projet sur Facebook : Pierre-Julian Pourantru – Traversée de la Manche 2017

REAGISSEZ :

commentaires