Dealer ou la valse des Maudits de Philippe Will

Un thriller de haut vol, un suspense haletant basé sur des faits réels qui mêle la Jet set des années 60 aux rocks stars. Au fil des pages, la légèreté des uns se transforme en machine infernale.

« Dealer ou la valse des maudits » est disponible en livre de poche.

Il était une fois Jean de Breteuil, fils du Comte Charles de Breteuil, compagnon de la Libération et ami de De Gaulle, est retrouvé mort à vingt-deux ans d’overdose dans un bordel de Tanger. Ancien producteur de musique, l’écrivain Philippe Will a remonté le cours de cette vie aussi brève qu’improbable dans une fiction construite comme un polar de haut vol.

Marianne Faithfull l’a accusé d’avoir fourni la dernière dose à Jim Morrison.

Sa voiture était sur le parking du Landmark Hôtel, la nuit au cours de laquelle Janis Joplin a été retrouvée morte…

Il était le fournisseur attitré des Rolling Stones, l’amant de Paméla Courson, de Talitha Getty et de bien d’autres. Proche de Brian Jones, il connaissait aussi Jimi Hendrix et bénéficiait de mystérieuses relations dans les hautes sphères de la French Connection…

Le roman vrai d’une folle époque

Dealer c’est l’histoire d’un jeune aristocrate issu d’une célèbre famille française. Ses titres de noblesse ? Fournir de la drogue aux plus grandes rock-stars de la planète. Dealer chic, il obtenait auprès de la French Connection la drogue la plus pure…

Le FBI se serait-il servi de Jean de Breteuil pour recueillir des renseignements sur Paul Getty Junior, opposant notoire à la guerre du Vietnam ? L’aurait-il ensuite utilisé pour semer la mort parmi les leaders d’opinion que représentaient les rock-stars et dont Spiro Agnew premier vice-président de Nixon clamait haut et fort qu’il faudrait les éliminer ?

De quelles bienveillances ce jeune homme bien né a-t-il bénéficié lorsqu’il enjambait les quatre continents avec des valises bourrées d’héroïne ? Pourquoi n’a-t-il été condamné qu’à des peines de principe comme des interdictions de séjour – qu’il ne respectait pas   d’ailleurs ?

Dernière question : Est-ce qu’un dealer meurt d’overdose ?

Un thriller qui donne le frisson

Basé sur des faits réels, Dealer est à la fois une fiction ultra-documentée sur les coulisses subversives de la Jet set rock’n roll et un thriller noir dans la plus pure veine du genre.

Les pérégrinations de Jean de Breteuil nous entraînent dans le Marrakech des années soixante, le Swinging London, le Los Angeles des Hippies et le New York de Warhol. Et on y fait des rencontres forcément troublantes : la Comtesse de Breteuil, Taliiha et Paul Getty, Brian Jones, Mick Jagger, Keith Richards, Anita Pallenberg, Marianne Faithful, Jim Morrison, Paméla Courson, Jimi Hendrix, Janis Joplin et même… Charles Manson, l’assassin illuminé de Sharon Tate.

Dealer est un livre à mettre dans la poche de tous les lecteurs fascinés par la folie des Sixties, où la drogue dopait le génie créatif d’une jeunesse qui n’avait peur de rien. Pas même de mourir.

Paru en édition originale en 2011, « Dealer ou la valse des maudits » vient de paraître en livre de poche au format 110×180 mm dans toutes les librairies, les magasins FNAC et sur Amazone. 352 pages, couverture souple, au prix de 8,90 €.

Philippe Will est auteur d’un recueil de nouvelles Rock’n roll en 2010 et de trois romans : Mémoire Fauve (2014), Guérilla (2016) et Dealer.

Reprise musicale des Doors sur Youtube.

Philippe Will – Love me two times. https://youtube.com

Site internet : www.philippewillonline.com

REAGISSEZ :

commentaires