Camille Hardouin & Jules et le vilain orchestra

CAMILLE HARDOUIN

Les bottes solidement ancrées dans un univers improbable, La Demoiselle inconnue séduit et déroute. Elle parsème ses textes d’impulsions impudiques ou électriques, passe d’une berceuse d’infidélité à une chanson d’amour pour un zombie, marchant avec un sens de l’équilibre relatif sur un fil de mots tendu entre gravité et légèreté.

Camille Hardouin – La Demoiselle Inconnue : « Je ne suis plus une créature sans nom »

Il s’agit de se lever tôt pour espérer cerner les multiples facettes de Camille Hardouin. On risquerait même de la croiser, au petit matin, elle qui confesse bien s’entendre avec la nuit. Et avoir des tendances insomniaques. Ses textes qui vous entraînent dans des explorations au fond de vous même, sa voix qui vous balade au gré de ses vents : l’artiste vous flanche par terre et vous colle très vite à la peau. Se plonger dans son univers est selon ses dires un voyage. Et il y a du vrai. Parce qu’on peut autant y rire qu’y pleurer, son antre est à la fois familier et attachant. On aime y regarder objets et  sentiments qu’elle dépose entre les cordes de sa guitare et qu’elle semble nous envoyer comme des bouquets de mots à la figure. Entre le tendre fatalisme de « Si demain », le suspense magnifié de « Ma retenue » ou la main tendue de « Bonsoir », la chanteuse grignote nos carapaces et vient fouiner dans nos secrets les plus précieux. A Montparnasse et juste avant de sauter dans un train, entre rires et confessions sur ses secrets les plus fous, entretien à fleur de mots avec une ancienne inconnue devenue complètement toute nue.

Extrait des propos recueillis par Jérémy Attali 
Publication dans Energies Syndicales n°151 – Avril 2016

 

JULES ET LE VILAIN ORCHESTRA

Spontané, drôle, classieux, une écriture sans fioriture et ce qu’il faut d’humour et d’autodérision, Jules vous surprend et ne vous lâche plus.

Avec ses complices du Vilain Orchestra, Jules captive par son jeu de scène … Une vraie maîtrise du phrasé vocal et instrumental qui le laisse libre de se consacrer à ce qu’il préfère par-dessus tout : le show !

Jeudi 09 février 2017 à 20 H 00

Maison de la Culture et des Loisirs, rue Gabriel Péri – 02430 Gauchy –                   Tél. : 03 23 40 20 01

REAGISSEZ :

commentaires